mardi 30 juin 2020

"Soyez en accord avec Dieu"


Paul n'a pas mâché ses mots lorsqu'il a parlé de la lutte entre la chair et l'esprit, mais il a reconnu la tension entre "maintenant" et "pas encore". Il a écrit aux Galates: «Ceux qui appartiennent au Christ Jésus ont crucifié la nature pécheresse, avec ses passions et ses désirs. Si l'Esprit nous donne la vie, marchons guidés par l'Esprit ». Mais aux Romains et aux Éphésiens, Paul a écrit que notre lutte quotidienne contre le péché implique de crucifier continuellement la chair, c'est-à-dire la nature pécheresse.

Nous avons donc été crucifiés avec Christ lorsque nous sommes devenus croyants, mais nous devons encore crucifier notre chair lorsque l'égoïsme essaie de contrôler nos vies. Comment faire? En étant d'accord avec ce que Dieu dit de vous.

L'orgueil, la culpabilité, la honte, la peur et le doute peuvent nous submerger et nous embrouiller. Lorsque nous sommes stressés, nous pouvons oublier les vérités que Dieu a dites sont pour nous. La Bible décrit notre identité de plusieurs façons merveilleuses: nous avons été choisis par Dieu pour être ses enfants bien-aimés, nous sommes inscrits dans la paume de sa main, nous avons été merveilleusement créés, il ne nous quittera jamais ni ne nous abandonnera, alors nous sommes sûrs de son l'amour, Dieu nous aime autant qu'il aime Jésus, nous sommes plus précieux pour lui que les étoiles du ciel.

Lorsque nous avons compté sur Jésus pour nous pardonner et faire de nous une nouvelle créature, nous avons acquis une nouvelle identité, une nouvelle nature et un nouveau destin. De plus, Dieu nous a injecté son ADN spirituel. 

Jean l'a décrit de cette façon:

«Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, parce que la semence de Dieu demeure en lui, il ne peut pas pratiquer le péché, parce qu'il est né de Dieu. Ainsi, nous distinguons les enfants de Dieu des enfants du diable: celui qui ne pratique pas la justice n'est pas le fils de Dieu, ni celui qui n'aime pas son frère.

Ce n'est pas que nous ne pouvons pas pécher, mais que nous ne pouvons plus nous contenter du péché dans nos vies. Nous n'appartenons plus au péché. De nombreux incroyants sont très heureux dans leurs voies de péché, mais aucun enfant de Dieu n'est heureux quand il vit dans le péché. L'Esprit de Dieu nous convainc, nous met mal à l'aise, ruine notre sommeil et nous appelle à retourner à l'amour, à la joie et à l'obéissance pour être un enfant aimé.


Lectures d'aujourd'hui

Galates 5: 24-25 (SG21)

24 Ceux qui appartiennent à Jésus-Christ ont crucifié leur nature propre avec ses passions et ses désirs. 25 Si nous vivons par l'Esprit, laissons-nous aussi conduire par l'Esprit.

ROMAINS 8:13 (SG21)

13 Si vous vivez en vous conformant à votre nature propre, vous allez mourir, mais si par l'Esprit vous faites mourir les manières d’agir du corps, vous vivrez.


Éphésiens 4: 22-24(SG21)

22 On vous a enseigné à vous débarrasser du vieil homme qui correspond à votre ancienne manière de vivre et se détruit sous l’effet de ses désirs trompeurs, 23 à vous laisser renouveler par l'Esprit dans votre intelligence 24 et à vous revêtir de l'homme nouveau, créé selon Dieu dans la justice et la sainteté que produit la vérité.

1 JEAN 3: 9-10 (SG21)

Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, parce que la semence de Dieu demeure en lui et il ne peut pas pécher, parce qu'il est né de Dieu. 10 C'est à cela que l’on reconnaît les enfants de Dieu et les enfants du diable: celui qui ne pratique pas la justice n'est pas de Dieu, tout comme celui qui n'aime pas son frère.


Merci, que Dieu vous bénisse, je déclare que Dieu continue de vous aider à grandir de plus en plus en sa présence.❤

mardi 23 juin 2020

D´Orpheline à Reine


L'histoire d'Esther est une histoire que j'ai toujours aimé lire, car elle raconte l'histoire d'une reine qui n'a pas su valoriser sa position, d'une orpheline qui a atteint le but pour lequel elle est née.

 

Je suis très intéressé par cette histoire, c'est comment Dieu prend les vils et méprisés de ce monde pour les emmener à la royauté, pour être exposé comme les joyaux les plus précieux de ce monde, c'est comme voir aussi que Dieu prend les plus faibles, ce que que la société voit qu'ils n'ont pas d'avenir pour l'exalter d'une manière extraordinaire.

 

Le début de la vie d'Esther a été marqué par de grandes pertes, elle a été appelée orpheline, Esther a peut-être beaucoup souffert à l'école pour les taquineries ou pour sa communauté. Devant les yeux de l'homme, Esther manquait de beaucoup de choses, pour être acceptée dans la société où elle vivait.

 Mais ce qu'ils ne savaient pas, c'est que Dieu avait déjà un but royal pour elle.

 


La naissance d'Esther n'était pas une coïncidence, ni une erreur parce que du monde spirituel un décret était déjà établi qu'une orpheline allait naître, et que plus tard elle allait devenir reine et libératrice de son peuple.

Bien que l'ennemi ait essayé de faire tout son possible, le but de Dieu dans la vie d'Esther a finalement été accompli.

 

 Ce que je veux vous dire en ce jour, c'est que vous êtes né avec un but bien établi par Dieu. Votre naissance n'est pas une erreur, non pas parce que vos parents ont décidé de vous avoir, mais parce que Dieu l'avait décrété. Peut-être qu'aujourd'hui vous ne comprenez pas pourquoi vous êtes né dans cette famille, pourquoi vous vivez dans cette communauté, mais je vous assure que si vous recherchez la présence de Dieu, si vous vous accrochez à lui, vous comprendrez son plan pour votre vie.

 

David étant un berger ne savait pas pourquoi il était né, et pourquoi il était le seul fils rejeté par son père, mais finalement il l'a compris, car en Dieu il n'y a pas de coïncidence, mais de causalité. Parce qu'avant notre naissance, il a déjà vu notre fin comme il allait le faire glorieusement.

 

Maintenant, je veux vous demander allez-vous faire comme la reine Vasthi perdre le but pour lequel vous êtes né, ou allez-vous faire comme Esther, humble, obéissante, fidèle, confiante et atteindre le but pour lequel vous êtes né? C'est une question que vous devez vous poser

Je vous le répète, ne regardez pas votre début, je le répète, ne regardez pas où vous êtes aujourd'hui, car qui détermine comment vous finirez, c'est Dieu.

 

 Mais vous devez rester ferme sur le chemin, faire confiance à Dieu et le laisser prendre le contrôle de votre vie, tout comme la reine Esther.

Ne vous inquiétez pas de ce que la société a dit de vous, de ce que vos voisins, amis, ennemis ont décrété au sujet de votre vie dans un moment de rage, rejetez-le au Nom de Jésus.

 

Je veux que vous vous accrochiez à ce mot pour Dieu, vous êtes des rois et des reines, des bijoux précieux, des diamants affichés dans la vitrine céleste, ne vous laissez pas berner par un ennemi de l'âme, qui veut vous faire voir autre chose. Et concentrez-vous sur le fait que chacun de vous est né avec un but bien défini, et je déclare qu'au nom de Jésus, ce but doit être accompli dans votre vie.

 

Lectures d'aujourd'hui

 

Esther 1: 10-12  (LSG)

 

10 Le septième jour, comme le coeur du roi était réjoui par le vin, il ordonna à Mehuman, Biztha, Harbona, Bigtha, Abagtha, Zéthar et Carcas, les sept eunuques qui servaient devant le roi Assuérus,

11 d'amener en sa présence la reine Vasthi, avec la couronne royale, pour montrer sa beauté aux peuples et aux grands, car elle était belle de figure.

12 Mais la reine Vasthi refusa de venir, quand elle reçut par les eunuques l'ordre du roi. Et le roi fut très irrité, il fut enflammé de colère.

 

 

Esther 2: 5-17  (LSG)

Il y avait dans Suse, la capitale, un Juif nommé Mardochée, fils de Jaïr, fils de Schimeï, fils de Kis, homme de Benjamin,

qui avait été emmené de Jérusalem parmi les captifs déportés avec Jeconia, roi de Juda, par Nebucadnetsar, roi de Babylone.

Il élevait Hadassa, qui est Esther, fille de son oncle; car elle n'avait ni père ni mère. La jeune fille était belle de taille et belle de figure. A la mort de son père et de sa mère, Mardochée l'avait adoptée pour fille.

Lorsqu'on eut publié l'ordre du roi et son édit, et qu'un grand nombre de jeunes filles furent rassemblées à Suse, la capitale, sous la surveillance d'Hégaï, Esther fut aussi prise et conduite dans la maison du roi, sous la surveillance d'Hégaï, gardien des femmes.

La jeune fille lui plut, et trouva grâce devant lui; il s'empressa de lui fournir les choses nécessaires pour sa toilette et pour sa subsistance, lui donna sept jeunes filles choisies dans la maison du roi, et la plaça avec ses jeunes filles dans le meilleur appartement de la maison des femmes.

10 Esther ne fit connaître ni son peuple ni sa naissance, car Mardochée lui avait défendu d'en parler.

11 Et chaque jour Mardochée allait et venait devant la cour de la maison des femmes, pour savoir comment se portait Esther et comment on la traitait.

12 Chaque jeune fille allait à son tour vers le roi Assuérus, après avoir employé douze mois à s'acquitter de ce qui était prescrit aux femmes; pendant ce temps, elles prenaient soin de leur toilette, six mois avec de l'huile de myrrhe, et six mois avec des aromates et des parfums en usage parmi les femmes.

13 C'est ainsi que chaque jeune fille allait vers le roi; et, quand elle passait de la maison des femmes dans la maison du roi, on lui laissait prendre avec elle tout ce qu'elle voulait.

14 Elle y allait le soir; et le lendemain matin elle passait dans la seconde maison des femmes, sous la surveillance de Schaaschgaz, eunuque du roi et gardien des concubines. Elle ne retournait plus vers le roi, à moins que le roi n'en eût le désir et qu'elle ne fût appelée par son nom.

15 Lorsque son tour d'aller vers le roi fut arrivé, Esther, fille d'Abichaïl, oncle de Mardochée qui l'avait adoptée pour fille, ne demanda que ce qui fut désigné par Hégaï, eunuque du roi et gardien des femmes. Esther trouvait grâce aux yeux de tous ceux qui la voyaient.

16 Esther fut conduite auprès du roi Assuérus, dans sa maison royale, le dixième mois, qui est le mois de Tébeth, la septième année de son règne.

17 Le roi aima Esther plus que toutes les autres femmes, et elle obtint grâce et faveur devant lui plus que toutes les autres jeunes filles. Il mit la couronne royale sur sa tête, et la fit reine à la place de Vasthi.

 

 

Merci, que Dieu vous bénisse, je déclare que Dieu continue de vous aider à grandir de plus en plus en sa présence.


mardi 16 juin 2020

"Battez-vous pour gagner"




Dans sa lettre aux Galates, Paul a décrit le conflit spirituel entre la chair et l'Esprit:

«Je vous parle ainsi, mes frères, parce que vous avez été appelés à être libres, mais n'utilisez pas cette liberté pour déchaîner vos passions. Servez-vous plutôt les uns les autres avec amour. Alors je vous dis: Vivez par l'Esprit, et vous ne suivrez pas les désirs de la nature pécheresse. Car il désire ce qui est contraire à l'Esprit, et l'Esprit désire ce qui lui est contraire.
 Les deux s'opposent, vous ne pouvez donc pas faire ce que vous voulez. Mais si l'Esprit vous guide, vous n'êtes pas sous la loi.

Dieu nous a créés en tant qu'êtres tripartites, quelque chose comme les trois personnes de la Trinité. Nous sommes esprit, âme et corps. Paul a expliqué que dans le conflit entre ces parties, c'est là que nous luttons contre la luxure, la tentation et le péché.

Notre esprit était mort, mais il est devenu vivant en Christ lorsqu'il nous a sauvés. L'esprit d'une personne vivra éternellement au paradis ou en enfer. Le corps sera ressuscité au jugement final pour rencontrer l'esprit. Un esprit racheté est refait à l'image du Christ. Voilà ce que signifie «être en Christ». En fait, si vous êtes croyant, vous ne pouvez pas être plus spirituel qu'aujourd'hui.

Notre âme est composée de nos pensées, émotions et volonté. Cela inclut nos désirs et passions humains. Notre condition naturelle est l'égoïsme et la fierté. C'est cette forte envie. C'est la partie que Paul appelle «la chair» dans ses lettres. En fait, Paul a utilisé le terme de différentes manières selon le contexte. Parfois, il faisait référence au corps physique, mais le plus souvent, il faisait référence à la nature humaine déchue, égoïste et autosuffisante; opposé à la volonté et aux voies de Dieu.

Notre corps est le temple du Saint-Esprit. C'est l'endroit où l'esprit et l'âme habitent.

Lorsque nous péchons, nous laissons notre chair régner sur notre esprit. Paul a expliqué que ces deux-là sont toujours en guerre, parfois le combat est plus évident que les autres, mais il est constant. Nous pouvons nous sentir découragés car il semble parfois que nous perdions. Telle est la nature de la guerre, mais ce n'est pas toute l'histoire. Dieu travaille toujours, dans tous les aspects de notre vie, pour atteindre ses objectifs.

 Paul a terminé sa lettre aux chrétiens de Thessalonique par cette prière: "Que Dieu lui-même, le Dieu de paix, vous sanctifie complètement et préserve votre être tout entier - esprit, âme et corps - sans reproche pour la venue de notre Seigneur Jésus-Christ. 
Celui qui vous appelle est fidèle, et il le fera »

Aujourd'hui, vous étudierez le passage biblique de votre choix pour lutter contre la chair.


Merci, que Dieu vous bénisse, je déclare que Dieu continue de vous aider à grandir de plus en plus en sa présence.❤

dimanche 14 juin 2020

D'où me viendra le secours?

Lorsque David a écrit le Psaume 121, il traversait sûrement des moments très difficiles, craignant peut-être les pièges de ses ennemis pour mettre fin à ses jours.

Dans ce moment de désespoir que David traverse, il a décidé de mettre sa confiance en Dieu, il a décidé de reconnaître que son aide ne proviendrait pas des gens autour de lui mais du Tout-Puissant. Il commence donc par se poser cette question: je lèverai les yeux vers les montagnes;

   D'où me viendra le secours? Et Il s'est répondu; Le secours me vient de l'Éternel, Qui a fait les cieux et la terre. 

David savait que sur la montagne, dans l'intimité, dans cette solitude,  loin de tout le monde, il trouverait la réponse pour pouvoir continuer, pour pouvoir se lever et voir la main de Dieu agir en sa faveur.


Waoww, c'est une chose merveilleuse, j'imagine que David se souvient des merveilles que Dieu avait faites dans sa vie auparavant, et qui l'ont motivé à adorer Dieu et à glorifier le nom du Seigneur. David était sûr que son aide était déjà en route.


Peut-être que vous vivez des difficultés, du désespoir, de l'angoisse et que vous souhaitez trouver de l'aide pour sortir de ces difficultés. Mais comme le psalmiste, je veux que vous leviez les yeux vers les montagnes et que vous trouviez de l'aide pour résoudre ce problème.

 

Parce que votre combat ne sera pas gagné en se plaignant,

Elle ne sera pas gagnée avec l'aide des gens qui vous entourent, mais avec l'aide de Dieu. Il est temps de reconnaître que ce ne sera pas avec votre force, mais avec la force du Lion de Juda.

Le Seigneur a déjà envoyé la réponse à vos problèmes, mais comme Daniel, vous devez continuer à exhorter afin de détruire tous les mauvais esprits qui sont dans l'air, empêchant la réponse de venir.

En cette belle journée, je vous invite à lever les yeux sur la montagne car c'est là que viendra votre aide. Continuez à prier même si vous ne comprenez pas votre preuve.

 

 

LECTURES D'AUJOURD'HUI

PSAUMES 121: 1-2

Je lève mes yeux vers les montagnes... D'où me viendra le secours?

 2 Le secours me vient de l'Éternel, Qui a fait les cieux et la terre.

 

 

Merci, que Dieu vous bénisse, je déclare que Dieu continue de vous aider à grandir de plus en plus en sa présence.

 


mercredi 10 juin 2020

"L´Amour inconditionnel de Dieu"

Après avoir illustré magistralement quatre manifestations de la transformation en Jésus-Christ, Paul continue son enseignement aux Romains et en bon apôtre, il a fait de grands efforts pour assurer à ses lecteurs que l'amour de Dieu est éternel et qu'il ne manquera jamais. Il a posé et répondu à une série de questions, que quiconque aurait eu du mal avec Romains 7 poserait, et a conclu que «ni haut ni profond, ni quoi que ce soit dans toute la création, ne peut nous séparer de l'amour que Dieu nous a donné manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur ».

De même, l'apôtre Jean nous assure que les fondements de l'amour de Dieu ne seront jamais ébranlés. Beaucoup d'entre nous, même les dirigeants qui ont lu la Bible plusieurs fois, croient encore secrètement que nos œuvres déterminent si Dieu nous aime ou nous rejette. C'est pourquoi nous nous sentons si obligés de faire nos preuves et si secoués lorsque nous échouons d'une manière ou d'une autre, mais le verdict de Dieu de pardon et d'acceptation vient en premier, avant d'agir. De cette façon, nous devons obéir en tant qu'enfants bien-aimés, dont le désir est de plaire à notre Père et quand nous échouons, nous n'avons pas à être terrifiés.

 Nous pouvons être honnêtes avec lui et apprécier sa présence parce que nous savons qu'il nous aime, nous pardonne et nous accepte par le sang de Jésus. «Connaître» était un mot important pour Juan, ce n'était ni penser, ni attendre, ni supposer. Il a écrit:

Comment savons-nous que nous demeurons en lui et qu'il demeure en nous? Parce qu'il nous a donné son Esprit. Et nous avons vu et déclaré que le Père a envoyé son Fils pour être le Sauveur du monde. Si quelqu'un reconnaît que Jésus est le Fils de Dieu, Dieu reste en lui et lui en Dieu. Et nous avons appris à connaître et à croire que Dieu nous aime. mais l'amour parfait chasse la peur. Celui qui craint attend la punition, il n'a donc pas été perfectionné en amour.

Nous n'avons pas à mentir sur nos vraies luttes. Parce que? Parce que nous avons une véritable espérance dans l'amour inconditionnel, magnifique, propre et puissant de Dieu. Lorsque nous sommes convaincus de cette vérité, nous nous réjouissons en Lui et le Saint-Esprit guide nos pas. C'est une vie guidée par l'Esprit.

Lectures d'aujourd'hui

ROMAINS 8: 39 (LSG)

Ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu manifesté en Jésus Christ notre Seigneur.


1 JEAN 4: 13-18 (LSG)
13 Nous connaissons que nous demeurons en lui, et qu'il demeure en nous, en ce qu'il nous a donné de son Esprit.
14 Et nous, nous avons vu et nous attestons que le Père a envoyé le Fils comme Sauveur du monde.
15 Celui qui confessera que Jésus est le Fils de Dieu, Dieu demeure en lui, et lui en Dieu.
16 Et nous, nous avons connu l'amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru. Dieu est amour; et celui qui demeure dans l'amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui.
17 Tel il est, tels nous sommes aussi dans ce monde: c'est en cela que l'amour est parfait en nous, afin que nous ayons de l'assurance au jour du jugement.
18 La crainte n'est pas dans l'amour, mais l'amour parfait bannit la crainte; car la crainte suppose un châtiment, et celui qui craint n'est pas parfait dans l'amour.


Merci, que Dieu vous bénisse, je déclare que Dieu continue de vous aider à grandir de plus en plus en sa présence.❤




lundi 8 juin 2020

"Quatre manifestations de transformation en Jésus-Christ"


Dans le huitième chapitre de Romains, Paul explique comment Dieu transforme surnaturellement nos cœurs. Dieu a donné quatre manifestations claires d'une telle transformation en Christ à chaque croyant:

1. Pardon et liberté

Pour les croyants, il n'y a "aucune condamnation" car Jésus a déjà payé le prix de nos péchés. Nous sommes libérés du châtiment de la loi, parce que Jésus a déjà rempli toutes ses exigences, et nous sommes en lui.

2. La puissance et la présence de l'Esprit

Paul explique que le Saint-Esprit habite chaque croyant. Qu'Il nous a donné le pouvoir de "tuer les mauvaises habitudes du corps" dans nos vies, et Il intercède pour nous lorsque nous sommes trop confus ou faibles pour savoir comment prier.

3. Sécurité et adoption en tant qu'enfants

Étonnamment, nous avons été adoptés dans la famille de Dieu, non pas comme des beaux-enfants à peine tolérés, mais comme Christ, "héritiers conjoints" avec lui. Le Saint-Esprit "assure à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu" pour nous assurer que nous lui appartenons.

Dans le livre "La Connaissance du Saint Dieu", J. I. Packer explique:
«Dieu  nous aime avec le même amour indéfectible avec lequel il aime éternellement son Fils unique. Il n'y a aucune distinction d'affection dans la famille divine. Ils nous aiment tous aussi pleinement que Jésus est aimé. C'est comme un conte de fées: le roi souverain adopte des garçons abandonnés et errants et en fait des princes ».

Mais louons Dieu que ce ne soit pas un conte de fées mais un fait fort et solide, fondé sur le roc solide de la grâce libre et souveraine. C'est, et rien de moins que cela, ce que signifie l'adoption. Pas étonnant que Jean s'exclame: "Regarde quel amour!" Une fois que vous aurez compris le sens de l'adoption, votre cœur s'exclamera de la même manière.

4. Confiance dans les desseins et le plan de Dieu

Paul, a reconnu que nous sommes confrontés à de nombreuses situations qui nous déroutent, qui sont décevantes ou dérangeantes. Notre tendance est de nous détourner ou de menacer Dieu avec nos poings parce que nous supposons qu'il nous a fait défaut. Ce n'est pas le cas, assure Paul. Nous pouvons être sûrs que Dieu travaille toujours pour sa gloire et notre bien-être. Paul a écrit: "Maintenant, nous savons que Dieu arrange tout pour le bien de ceux qui l'aiment, de ceux qui ont été appelés selon son dessein."


Lectures d'aujourd'hui

ROMAINS 8: 1 -26 (LSG)
1 Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus Christ.
En effet, la loi de l'esprit de vie en Jésus Christ m'a affranchi de la loi du péché et de la mort.
Car-chose impossible à la loi, parce que la chair la rendait sans force, -Dieu a condamné le péché dans la chair, en envoyant, à cause du péché, son propre Fils dans une chair semblable à celle du péché,
et cela afin que la justice de la loi fût accomplie en nous, qui marchons, non selon la chair, mais selon l'esprit.
Ceux, en effet, qui vivent selon la chair, s'affectionnent aux choses de la chair, tandis que ceux qui vivent selon l'esprit s'affectionnent aux choses de l'esprit.
Et l'affection de la chair, c'est la mort, tandis que l'affection de l'esprit, c'est la vie et la paix;
car l'affection de la chair est inimitié contre Dieu, parce qu'elle ne se soumet pas à la loi de Dieu, et qu'elle ne le peut même pas.
Or ceux qui vivent selon la chair ne sauraient plaire à Dieu.
Pour vous, vous ne vivez pas selon la chair, mais selon l'esprit, si du moins l'Esprit de Dieu habite en vous. Si quelqu'un n'a pas l'Esprit de Christ, il ne lui appartient pas.
10 Et si Christ est en vous, le corps, il est vrai, est mort à cause du péché, mais l'esprit est vie à cause de la justice.
11 Et si l'Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d'entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Christ d'entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous.
12 Ainsi donc, frères, nous ne sommes point redevables à la chair, pour vivre selon la chair.
13 Si vous vivez selon la chair, vous mourrez; mais si par l'Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez,
14 car tous ceux qui sont conduits par l'Esprit de Dieu sont fils de Dieu.
15 Et vous n'avez point reçu un esprit de servitude, pour être encore dans la crainte; mais vous avez reçu un Esprit d'adoption, par lequel nous crions: Abba! Père!
16 L'Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu.
17 Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers: héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec lui, afin d'être glorifiés avec lui.
18 J'estime que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée pour nous.
19 Aussi la création attend-elle avec un ardent désir la révélation des fils de Dieu.
20 Car la création a été soumise à la vanité, -non de son gré, mais à cause de celui qui l'y a soumise, -
21 avec l'espérance qu'elle aussi sera affranchie de la servitude de la corruption, pour avoir part à la liberté de la gloire des enfants de Dieu.
22 Or, nous savons que, jusqu'à ce jour, la création tout entière soupire et souffre les douleurs de l'enfantement.
23 Et ce n'est pas elle seulement; mais nous aussi, qui avons les prémices de l'Esprit, nous aussi nous soupirons en nous-mêmes, en attendant l'adoption, la rédemption de notre corps.
24 Car c'est en espérance que nous sommes sauvés. Or, l'espérance qu'on voit n'est plus espérance: ce qu'on voit, peut-on l'espérer encore?
25 Mais si nous espérons ce que nous ne voyons pas, nous l'attendons avec persévérance.
26 De même aussi l'Esprit nous aide dans notre faiblesse, car nous ne savons pas ce qu'il nous convient de demander dans nos prières. Mais l'Esprit lui-même intercède par des soupirs inexprimables;


Merci, que Dieu vous bénisse, je déclare que Dieu continue de vous aider à grandir de plus en plus en sa présence.❤

dimanche 7 juin 2020

Vrai combat, véritable espoir


Les promesses de Dieu sont magnifiques, et elles ont été accomplies en nous et pour nous par le Christ, mais la vie guidée par l'Esprit est un combat, un combat, une guerre entre des forces opposées.


L'apôtre Paul l'a très bien compris. Dans sa lettre aux Romains, il enseigne la vérité de Dieu sur toutes sortes de sujets cruciaux tels que: le ciel et l'enfer, la création, le jugement, le pardon, la justification, la sanctification, l'œuvre de grâce, le rôle de l'Esprit , notre adoption dans la famille de Dieu, la connexion avec l'Ancien Testament, la loi et le gouvernement, la relation avec les gens difficiles et d'autres sujets.

Un pasteur pourrait passer dix ans à dessiner et enseigner cette lettre de Paul et n'atteindrait jamais ses profondeurs. Près de la moitié de cette glorieuse partie des Écritures, il partage ses propres luttes. Il enseigne la glorieuse vérité du pardon, de la puissance et de l'espoir de Dieu, mais il est également complètement honnête au sujet de ses échecs. Nous ne voulons peut-être pas regarder sous la surface de la vie de Paul, mais il ne nous laisse pas le choix. Il y décrit l'image désagréable tout au long d'un long chapitre. Il avait auparavant enseigné la merveille de la grâce de Dieu en Jésus-Christ et expliqué que la loi est efficace pour révéler nos péchés. Puis il admet sa lutte personnelle. Au septième chapitre, il avoue: «Je ne comprends pas ce qui m'arrive, parce que je ne fais pas ce que je veux, mais ce que je déteste. Maintenant, si je fais ce que je ne veux pas, je conviens que la loi est bonne.
 En fait, je ne fais pas le bien que je veux, mais le mal que je ne veux pas ».


On sent son exaspération à la fin de ses aveux quand il s'exclame: «Je suis un pauvre misérable! Qui me délivrera de ce corps mortel? "

Je suis très heureux que la lettre ne s'arrête pas là, car Paul commence plus tard - l'un des chapitres les plus prometteurs, puissants et inspirants de la Bible! Le lien se trouve de la fin du chapitre 7 aux premiers versets du chapitre 8:

«"Remerciez Dieu par Jésus-Christ notre Seigneur! En conclusion, avec mon esprit, je me soumets à la loi de Dieu, mais ma nature pécheresse est soumise à la loi du péché. Il n'y a donc plus de condamnation pour ceux qui sont unis au Christ Jésus, parce qu'à travers lui la loi de l'Esprit de vie m'a libéré de la loi du péché et de la mort ».


Lectures d'aujourd'hui

ROMAINS 7: 15-25 (LSG)

15 Car je ne sais pas ce que je fais: je ne fais point ce que je veux, et je fais ce que je hais.

16 Or, si je fais ce que je ne veux pas, je reconnais par là que la loi est bonne.

17 Et maintenant ce n'est plus moi qui le fais, mais c'est le péché qui habite en moi.

18 Ce qui est bon, je le sais, n'habite pas en moi, c'est-à-dire dans ma chair: j'ai la volonté, mais non le pouvoir de faire le bien.

19 Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas.

20 Et si je fais ce que je ne veux pas, ce n'est plus moi qui le fais, c'est le péché qui habite en moi.

21 Je trouve donc en moi cette loi: quand je veux faire le bien, le mal est attaché à moi.

22 Car je prends plaisir à la loi de Dieu, selon l'homme intérieur;

23 mais je vois dans mes membres une autre loi, qui lutte contre la loi de mon entendement, et qui me rend captif de la loi du péché, qui est dans mes membres.

24 Misérable que je suis! Qui me délivrera du corps de cette mort?...

25 Grâces soient rendues à Dieu par Jésus Christ notre Seigneur!... Ainsi donc, moi-même, je suis par l'entendement esclave de la loi de Dieu, et je suis par la chair esclave de la loi du péché.


ROMAINS 8: 1-12 (LSG)

Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus Christ.

En effet, la loi de l'esprit de vie en Jésus Christ m'a affranchi de la loi du péché et de la mort.

Car-chose impossible à la loi, parce que la chair la rendait sans force, -Dieu a condamné le péché dans la chair, en envoyant, à cause du péché, son propre Fils dans une chair semblable à celle du péché,

et cela afin que la justice de la loi fût accomplie en nous, qui marchons, non selon la chair, mais selon l'esprit.

Ceux, en effet, qui vivent selon la chair, s'affectionnent aux choses de la chair, tandis que ceux qui vivent selon l'esprit s'affectionnent aux choses de l'esprit.

Et l'affection de la chair, c'est la mort, tandis que l'affection de l'esprit, c'est la vie et la paix;

car l'affection de la chair est inimitié contre Dieu, parce qu'elle ne se soumet pas à la loi de Dieu, et qu'elle ne le peut même pas.

Or ceux qui vivent selon la chair ne sauraient plaire à Dieu.

Pour vous, vous ne vivez pas selon la chair, mais selon l'esprit, si du moins l'Esprit de Dieu habite en vous. Si quelqu'un n'a pas l'Esprit de Christ, il ne lui appartient pas.

10 Et si Christ est en vous, le corps, il est vrai, est mort à cause du péché, mais l'esprit est vie à cause de la justice.

11 Et si l'Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d'entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Christ d'entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous.

12 Ainsi donc, frères, nous ne sommes point redevables à la chair, pour vivre selon la chair.

Merci, que Dieu vous bénisse, je déclare que Dieu continue de vous aider à grandir de plus en plus en sa présence.❤

𝙎𝙚𝙞𝙜𝙣𝙚𝙪𝙧, 𝙩𝙖 𝙥𝙧𝙚́𝙨𝙚𝙣𝙘𝙚 𝙚𝙨𝙩 𝙢𝙖 𝙥𝙡𝙪𝙨 𝙜𝙧𝙖𝙣𝙙𝙚 𝙨𝙖𝙩𝙞𝙨𝙛𝙖𝙘𝙩𝙞𝙤𝙣.

Psaume 16.11 Tu me fais connaître le sentier de la vie; il y a d’abondantes joies dans ta présence, un bonheur éternel à ta droite.. Il y ...

Articles du Blog